DH RACING

 

Le club ucclois a annoncé les arrivées de quatre joueurs la saison prochaine. Il s’agit de Willy Garcia (Louvain), Michel Van Rysselberghe (Beerschot), Alexis Cayphas (Wellington) et de Tommy Willems (Louvain). Les Rats, qui disputeront leur première demi-finale ce dimanche, renforcent donc toutes leurs lignes, alors que Cédric Charlier a déjà annoncé qu’il continuait avec le Racing pour quatre saisons supplémentaires. Le nom du futur coach des Ucclois n’est pas encore connu. Tip-In Hockeynews a recueilli les réactions des quatre futurs joueurs du Racing.

Willy Garcia:

L’attaquant espagnol, presque devenu belge après sa saison au Léopold et ses six années à Louvain, a choisi de rejoindre le Racing l’année prochaine avec l’ambition de remporter des titres et de disputer l’EHL. « J’ai trente ans et je veux encore jouer deux, trois années au top. Cela fait six ans que j’étais à Louvain et j’avais décidé de quitter le club. Je veux d’ailleurs remercier tout le monde du club, l’équipe et nos supporters pour ces belles années passées là-bas« , confirme Willy Garcia.

Après une première année au Léopold, l’Espagnol était reparti jouer dans son pays, avant de débarquer à Louvain il y a six ans, avec un bilan d’une participation aux playoffs et en EHL. « Mon idée de départ était de partir à l’étranger mais cela ne s’est pas fait. J’ai été contacté par plusieurs clubs mais le projet sportif du Racing m’a convaincu. Jouer avec des joueurs comme Charlier, Boon, Truyens est très intéressant et il ne faut pas oublier la saison en salle. Je veux être champion avec le Racing et obtenir une médaille en Coupe d’Europe en salle. C’est possible de jouer le gazon et la salle dans différents clubs mais ce n’est pas la même chose. Je viens au Racing avec l’ambition de jouer au top, que ce soit en salle ou à l’extérieur« .

Cette saison, Willy Garcia a inscrit neufs buts, ce qui fait de lui le 2e meilleur buteur de Louvain, juste derrière Romeu. L’Espagnol sera certainement un renfort de poids dans la ligne offensive du Racing.


Michel Van Rysselberge:

Le défenseur du Beerschot quitte le club anversois après douze saisons passées au Bee. « J’avoue que je voulais un peu changer d’air et surtout me lancer un nouveau défi à 27 ans. C’est le bon moment pour moi et je veux clairement me battre pour des titres. Je connaissais déjà des gens au Racing et ils se sont intéressés à moi. Je leur ai fait comprendre que la porte était ouverte pour discuter et c’est comme cela que ça s’est fait« , a réagi Michel Van Rysselberghe, qui a signé un contrat de trois ans.


Alexis Cayphas:

Le joueur de 21 ans a décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec son club de toujours, qui descend en division 1. Une décision difficile pour le Bruxellois, qui a signé un contrat de deux ans avec le Racing. Interview.

Alexis, c’était le bon moment de quitter le Wellington cette année? 

Il y a deux ans, j’avais déjà été contacté par quelques clubs bruxellois mais je sentais que je devais encore prouver que je savais jouer en Division d’Honneur et que je devais encore grandir. Mais cette année, c’est le bon moment, oui. Une opportunité de jouer dans un club comme le Racing à mon âge ne se refuse pas, même si cela a été une décision très dure à prendre. Je joue depuis quinze ans au Wellington et ce n’est pas facile de quitter son club comme cela.

Pourquoi avoir choisi le Racing? Tu as eu des contacts avec d’autres clubs? 

Oui, le Léopold et le Daring m’ont contacté. Je veux me battre pour remporter des titres, participer à l’EHL et le projet du Racing correspond à cela. J’ai aussi un très bon ami, Martin Lambeau (également ancien du Wellington Ndlr), qui joue là-bas et je connais quelques gars de l’équipe.


Tommy Willems:

L’attaquant de vingt ans, qui s’était d’abord révélé à l’Orée avant de jouer pour Louvain pendant deux saisons a décidé de quitter Louvain  pour rejoindre la ligne offensive du Racing. « J’attendais mieux au niveau des résultats à Louvain. La saison de l’équipe n’a pas correspondu à mes attentes et je cherchais donc à me lancer un nouveau défi. J’ai été contacté par le Daring, le Léopold et le Racing », explique Tommy Willems. C’est finalement le projet sportif du Racing qui répondait le mieux aux critères du jeune attaquant, notamment d’avoir une équipe stable qui se bat pour un titre et des joueurs avec une grande expérience dans sa ligne. Aux côtés de Boon et de Charlier notamment, Tommy Willems apprendra certainement beaucoup. « Je m’entends aussi très bien avec Lootens, Meurmans, Lambeau ou Van Wetter et cela a donc facilité mon choix« , concluait l’attaquant, qui s’est engagé avec le Racing pour deux saisons.